Accueil 2001-2004
Nouveaux voyages
Escapades
Le Vietnam
Le Népal
L'Algérie
Le Niger
Le Mali
Le Brésil
Madère
Bolivie/Chili
La Birmanie
Accès direct photos
Pages de Claire
Photo du mois
Sites Voyages

Voyage au Mali, récit au jour le jour

                   

 

carte_mali_generale.jpg (19576 octets)

Carte et itinéraire

En 4x4, en pirogue et à pied, c'est l'itinéraire le plus complet que l'on puisse faire au Mali en 2 semaines.

Les points marquants sont la visite de Tombouctou, la traversée du désert de Gourma, les villages, tribus et la faune du bord du Niger, Djenné et sa mosquée en banco, le port de Mopti et enfin les villages du pays Dogon, au bord de la falaise.

 

Lu

9

Départ de Paris prévu à 5h00 pour Ouagadougou (lever 2h00..!!), avec un vol affrété par Point Afrique. Petit retard d'une heure 1/2 et arrivée vers 12h30. AU départ de Paris: 5°C, à l'arrivée: 35°C, le choc !

Départ immédiat en 4x4 pour la frontière avec le Mali. On traverse un paysage de savane, avec quelques villages. Pique-nique, puis bivouac en route près de la Frontière... Il fait bon cette nuit et je dors à la belle-étoile.

 

Ma

10

Après la frontière, nous traversons de beaux paysages sahéliens parsemés de baobab. Bientôt nous arrivons à Douentza, en contournant la falaise de Bandiagara par le nord. Déjeuner dans un petit resto. 

L'après-midi, nous poursuivons sur une piste en direction de Tombouctou, en traversant le désert de Gourma. On longe les monts Hombori, et on croise plusieurs caravanes d'ânes transportant du sel vers le sud. Bivouac en pleine savane. Cette nuit, nous aurons droit à quelques gouttes de pluie, donc couchage sous la tente.

Me

 

 

 

11

Arrivée enfin au bord du fleuve Niger et traversée en bac. Nous atteignons Tombouctou vers midi. Après-midi de visite avec un guide local. Malheureusement, il fait gris et les couleurs sont ternes. 

Mais toute cette ville en terre à un certain charme, et les mosquées sont impressionnantes. Visite de la grand mosquée. Nuit à l'hôtel.

 

Je 12

Fin de la visite de Tombouctou, puis départ en pinasse sur le fleuve Niger en direction de Mopti. C'est une belle pinasse de 20m de long, équipée de banquettes avec coussins, et petites tables. Très sympa.

Déjeuner à bord. Le long du fleuve défilent les petits villages, les champs et les pinasses. Le temps s'écoule lentement, c'est très agréable. Arrêt pour visiter un village un peu endormi.

Bivouac sur le bord du fleuve. Encore quelques gouttes de pluies, donc dîner sur la pinasse, soirée blagues et nuit sous tente.

Ve

13

Nous continuons la remontée du Niger. Arrêt  dans deux villages pendant la journée, toujours assez typiques, avec leur petit marché.

Nous croisons aussi des pêcheurs à qui nous achetons du "Capitaine" pour le déjeuner. Excellent poisson a chair ferme. 

Nous voyons pas mal d'oiseaux sur le bord du fleuve, des cormorans et des hérons. Magnifique coucher de soleil.

Sa

14

Notre périple en pirogue continue. Nous traversons le lac Débo, immense étendue d'eau. Nous ne voyons plus les rives, seulement quelques îles herbues. Beaucoup de circulation, des pinasses chargées et des pêcheurs.

En fin de journée, nous bifurquons sur un petit canal qui va nous permettre de gagner le port de Kona, en serpentant entre les champs de riz.

Beaucoup d'activité auprès de cette ville. De nombreuses pinasses sur la rive du canal, car le soleil se couche et les habitants quittent leurs champs pour rentrer en ville. Bivouac en pleine savane, à l'extérieur de la ville

Di

 

 

 

 

 

 

 

15

Transfert à Mopti le matin en 4x4, visite d'un marché populaire, puis du marché aux tisserands, plus touristique. 

Nous terminons la visite par le port, le plus grand du Mali. C'est un impressionnant spectacle de pinasses chargées de nasses, de plaques de sel et de matériaux divers. Toute la vie est regroupée dans ce port, les habitants y lavent leur vaisselle, s'y lavent eux-même, y pissent, au milieu des bateaux.

Après le déjeuner, route pour Djenné. Nous traversons un bras du Niger, le bani, sur un bac rustique. Arrivée tardive, diner d'un bon poulet roti (ça change des pates...). Nuit à l'auberge.

 

Lu

 

16

Matinée à Djenné, visite de la ville avec un guide local, qui nous fait découvrir l'architecture en banco de cette ville classée à l'Unesco. Le plus beau batiment de Djenné est sa mosquée, la plus grande d'Afrique construite en banco (assemblage de terre, de foin et de beurre de Karité. 

Nous sillonnons également l'incroyable marché du lundi au pied de cette mosquée. Là se rassemblent les habitants de toute la région, arrivant en charrettes multicolores, et déballant une profusion de produits alimentaires et utilitaires.

En fin de matinée, retour vers Mopti en 4x4, puis vers Sangha, au bord du plateau dogon. Nuit au gite "de la femme Dogon", sur le toit de l'auberge. Grand vent pendant la nuit, ceux qui dorment en tente auront un peu de mal...

Ma

17

Départ pour la randonnée de 4j 1/2 le long de la falaise, en compagnie d'un guide local. Après une brève traversée du village de Sangha, nous arrivons au bord de la falaise. La vue magnifique porte au loin sur le désert, et en bas sur les villages dogons. Descente par un chemin escarpé, très emprunté par les habitants pour se rendre au marché de Sangha.

Après le repos de midi à l'ombre (repas et sieste = 4h), nous marchons en direction du sud-est, en longeant la falaise. Visite de deux villages. Nuit en campement dans la plaine.

Me

 

 

 

18

Suite de la randonnée, en bas de la falaise. Les villages sont distants de quelques kilomètres les uns des autres et sont à chaque fois l'occasion d'une visite. Nous remontons les éboulis sur lesquels sont posés les greniers et les cases. La "toguna" (case à palabre) occupe la meilleure position, et est parfois décorée de bas reliefs peints.

Les visites terminées, les chemins tracés au milieu des champs de mil et de baobab nous conduisent au village suivant. Nuit en bivouac sur la dune en face de la falaise. Vue magnifique au soleil couchant.

Je

 

 

 

19

Poursuite de notre chemin de villages en villages. Aujourd'hui, c'est jour de marché dans un village (tous les 5 jours...). L'occasion pour chacun de mettre ses plus beaux habits, et de vendre ou d'acheter les produits de base de la vie. Couleurs chatoyantes et palabres infinis...

Visite d'un petit musée local sur la vie quotidienne, et quelques découvertes archéologiques. Bivouac toujours sur la dune. Il fait plus froid, mais la pleine lune est envoûtante.

Ve

 

 

 

 

 

20

La randonnée se poursuit tranquillement entre les champs, parmi les villages. Nous rencontrons de nombreuses femmes en route vers un marché, avec un chargement impressionnant sur la tête. Grâce à notre guide local, nous pouvons faire connaissance et leur poser des questions. 

Arrêt dans une école, démunie de tout, ou les enfants nous chantent une vieille chanson française (voir la vidéo dans les pages photos). Denier bivouac sur la dune, ou le soleil couchant embrase toute la falaise.

  

Sa

21

Fin de la randonnée, avec remontée sur la falaise. Le chemin escarpé nous offre encore de belles vues sur la falaise et les villages. Déjeuner sur le plateau, avant de reprendre la route en 4/4 vers le Burkina Faso.

Nuit dans un nomansland, entre les postes frontières du Mali et du Burkina.

Di

22

Retour sur Ouagadougou avec arret au grand marché de Yako. Encore de belles couleurs, et une belle mosquée dominant la ville. 

Arrivée à Ouaga en début d'après-midi, déjeuner et visite du grand centre artisanal. On y trouve de très beaux objets en bois, cuir et tissus, et on peut y observer les artisans au travail. Derniers achats....

Nuit à l'hôtel, dîner dans un resto "touristique", avec musique.

  

Lu 23

Départ pour l'aéroport, vers 10h pour prendre l'avion prévu vers 13h. Là, grosse surprise, le correspondant local de Point Afrique nous apprend que l'avion a déjà décollé, l'horaire ayant été avancé ! Nous découvrons que notre accompagnateur n'a pas re-confirmé le vol de retour, et ne s'est même pas préoccupé de l'horaire. 

Ambiance lourde... Retour à l'hôtel et après midi passée à négocier avec l'agence locale et l'agence Française notre retour au plus tôt. Heureusement, un autre avion de Point Afrique part le lendemain pour Marseille, nous allons pourvoir le prendre, puis trouver une correspondance pour Paris. 

Le départ est prévu à 4h00 du matin, donc il faut être à l'aéroport à 1h00... Pas de nuit en perspective... nous veillons en jouant aux cartes, puis patientons à l'aéroport.

Ma 24

L'avion est à peu prés à l'heure, nous décollons vers 4h30 pour Marseille. Heureusement, il est a moitié vide, ce qui nous permet de nous allonger et de dormir un peu ! Pas de problème à Marseille pour la correspondance (en fait, c'est dans le même avion que nous retournons), sauf pour les bagages qu'il a fallu pister et remettre dans l'avion.

Arrivée à Paris vers 12h30, avec une vingtaine d'heure de retard. La soirée du réveillon de Noël va être difficile, après ce voyage un peu éprouvant....