Accueil 2001-2004
Nouveaux voyages
Escapades
Le Vietnam
Le Népal
L'Algérie
Le Niger
Le Mali
Le Brésil
Madère
Bolivie/Chili
La Birmanie
Accès direct photos
Pages de Claire
Photo du mois
Sites Voyages

Voyage à Madère, informations sur le Pays

               

 

Dans cette page vous trouverez des informations générales sur Madère.

Ces infos sont extraites du site très bien documenté Lonely Planet

 

bullet

Informations générales, et pratiques

bullet

Géographie

bullet

Histoire

bullet

Climat

bullet

Carte de Madère et itinéraire du circuit

bullet

Musiques de Madère (lien sur la page d'un site perso)

Informations générales:

Déjà au XIXe siècle, les Britanniques s'y rendaient pour la douceur de son climat et ses arbres tropicaux qui fleurissent dès le mois de février. Aujourd'hui, le voyage à Madère s'est démocratisé et l'île est très prisée des charters. Pourtant, en s'éloignant de Funchal, sa capitale surpeuplée de vacanciers, vous pourrez goûter tout le charme de Madère, parcourir ses montagnes restées sauvages et rêvasser devant ses cultures en terrasses. Fleurs exotiques, vignes, falaises vertigineuses et rochers volcaniques offrent une variété inégalée de couleurs et de paysages qui font de l'île un vrai jardin flottant.

Superficie : 740 km2
Population : 275 000 habitants
Capitale : Funchal (troisième agglomération urbaine du Portugal)
Population : portugaise
Langues : portugais, anglais, français
Religion : 90 % de catholiques
Institution politique : région autonome qui possède son parlement

Infos pratiques

Visa : aucun visa n'est nécessaire pour les ressortissants de l'Union européenne et les citoyens suisses. Les Canadiens auront besoin d'un visa si leur séjour dépasse 90 jours.
Santé : aucun danger particulier ne vous guette à l'exception des coups de soleil en été.
Décalage horaire : GMT. Il y a 1 heure de décalage entre l'île de Madère (et tout le Portugal en général) et la France (métropole). Quand il est 12 heures à Paris, il est 11 h à Funchal (la capitale).
Poids et mesures : système métrique.
Electricité : 220 V, 50 Hz.
Monnaie : l'euro

Coût de la vie et argent

Attention si vous retirez de l'argent avec votre carte bancaire internationale il vous sera facturé un forfait de 3 € à chaque fois quel que soit le montant retiré.

Prix moyen pour les hôtels et les restaurants

La plupart des hôtels se situent aux alentours de Funchal, très touristique. Une chambre double coûte de 18,5 à 30,5 euros en catégorie budget, de 38 à 74 euros en catégorie moyenne et à partir de 91,5 euros en hôtel de luxe. Un repas vous reviendra à 4,75 euros au minimum, de 8,5 à 12,25 euros dans un restaurant standard et à partir de 23 euros dans un établissement chic.

Taxes, pourboires et marchandage

Une taxe sur la valeur ajoutée de 17% est incluse dans la plupart des biens et des services. Si vous êtes satisfait du service dans un restaurant, un pourboire équivalent à 10% de la note sera honnête. Dans un snack-bar ou un café, un peu de monnaie suffira. Les chauffeurs de taxi apprécient un pourboire de 10%, et l'on donne généralement environ 50 escudos aux pompistes. Le marchandage bon enfant se pratique sur les marchés, mais vous trouverez en face de vous de coriaces interlocuteurs ! Hors saison, vous pourrez parfois négocier une réduction sur le tarif de votre séjour.

Géographie:

Situé sur l'océan Atlantique, à 800 km des côtes marocaines et à 240 km au nord des îles Canaries, Madère est un archipel volcanique composé de l'île de Madère, de Porto Santo (à 40 km au nord-est) et des Ilhas Desertas (3 îles désertes à 20 km au sud-est).

Longue de 55 km de long et large de 22 km, l'île de Madère est traversée d'est en ouest par une formation montagneuse qui culmine au centre à 1 862 m au Pico Ruivo de Santana. Le relief est marqué à l'ouest par le plateau de Paul da Serra et à l'est par celui de Santo Antonio da Serra. Les versants nord et sud de la chaîne centrale forment des falaises abruptes qui tombent dans la mer, où se blottissent d'étroites plages couvertes de galets.

L'est de l'île

Cette région offre des paysages de montagne. De Funchal, vous pourrez accéder au Miradouro de Balcoes puis au Pico Ariero (1 820 m), point culminant de l'île composé de pics et de cimes ocre. De là, vous pourrez rejoindre le col de Portela (670 m), d'où le panorama est totalement fabuleux. On y accède par une route bordée de vignes en terrasses. Plus à l'est se trouve Machico, le port où les premiers habitants de l'île débarquèrent, halte agréable où les bateaux colorés viennent s'échouer sur la plage de galets. A la pointe extrême orientale de l'île, le paysage se fait plus désertique et les falaises tombent à pic dans la mer jusqu'à Ponta de Sao Lourenço, accessible à pied uniquement

Le centre de Madère

Au centre de l'île, vous atteindrez le col d'Encameada dans un paysage idyllique composé de vignes, d'hortensias et de rhododendrons. De là, une route mène à la côte sud et au village de Ribeira Brava, qui mérite un détour pour son église du XVIe et son parvis en mosaïque. Autre site à ne pas manquer : Cabo Girao, un promontoire qui domine la mer de près de 600 m, l'un des plus élevés du monde. Par temps clair, on peut parfois voir les Ilhas Desertas. A l'opposé, sur le littoral nord se nichent deux petites villes qui valent une visite : Santana, dont les maisonnettes colorées ont un toit pointu recouvert d'un toit de chaume, et Sixal, construite sur un promontoire de lave.

L'ouest

La côte ouest est la partie la plus sauvage de l'île. A Paul da Serra, on découvre un paysage plus austère : des marais de montagne dominés par des cirques de montagnes arides. Entre Porto Moniz et Ribeira Brava, de hauts plateaux dominent le relief marqué par les terrasses grises et vertes plantées de vignes. Porto Moniz, ville de pêcheurs, est bordée de basalte noir formant des piscines naturelles où l'on peut se baigner. A l'extrême sud-ouest, la petite ville de Caletha mérite également qu'on s'y attarde pour son église du XVIIe, entourée de vignes et de bananiers qui descendent vers la mer.

Funchal

La capitale de Madère concentre presque la moitié des habitants de l'île. Très étendue, la ville s'étend de la côte jusqu'à plus de 500 m d'altitude. Au centre, vous pouvez admirer la , la cathédrale, première construction coloniale du Portugal. Construite au XVe siècle, elle possède notamment un plafond en cèdre incrusté d'ivoire, dont les motifs rappellent l'histoire des grandes découvertes. Après avoir traversé un quartier piéton, vous rejoindrez la Praça do Municipio, bordée par l'ancienne église do Colégio, tenue par des jésuites au XVIIe, et couverte d'or à l'intérieur, et par l'hôtel de ville, installé dans un palais du XVIIIe. Un peu plus au sud, le musée d'Art sacré de l'ancien évêché propose une collection de primitifs portugais et flamands. Parallèlement au front de mer, vous pourrez ensuite emprunter l'avenida Arriaga, artère bordée de batiments impressionnants et de magasins de luxe, d'où vous pourrez rejoindre le jardin botanique miniature. Sur le front de mer, le parc de Santa Catarina offre une belle vue sur la baie. De là, vous pourrez regagner la ville haute et le couvent de Santa Clara, orné d'azulejos, qui abrite le tombeau de Zarco, découvreur de l'île, dont on peut visiter la demeure, la Quinta das cruzes.

A l'est, le quartier du Mercado dos Lavradores, le grand marché où les paysans vendent leurs fruits et légumes mérite un détour pour son caractère encore très authentique et les ruelles alentour pavées de galets noirs. Aux environs, ne pas manquer l'église Santa Maria Maior, typique de Madère avec ses murs blancs et son portail de lave noire.

Histoire

Selon la légende, Madère serait une partie de l'Atlantide. L'archipel était déjà connu des Phéniciens.

bullet1418 - Découverte de Porto Santo par les Portugais.
bullet1419 - Découverte de Madère par le Joao Gonçalvez Zarco. Couverte d'une épaisse forêt complètement inhabitée, l'île est baptisée Ilha da Madeira (île du bois). Les terres sont défrichées par le feu et les premières colonies de peuplement débarquent rapidement.
bullet1470 - Arrivée des premiers esclaves pour cultiver la canne à sucre, principale activité économique avec l'exploitation du bois précieux.
bulletXVIIe - Madère est concurrencée par le sucre du Brésil et s'oriente vers le vignoble. Développement de la production du vin de Madère, qui se commercialise dans toute l'Europe.
bullet1580-1640 - Comme l'ensemble du Portugal, Madère connaît la domination espagnole.
XVIIIe - Le commerce du vin est contrôlé peu à peu par les Anglais.
bullet1807-1814 - Occupation britannique
bulletFin XIXe siècle - Développement du tourisme de luxe. Les Britanniques affluent vers Madère pour la douceur de son climat.
bullet1970 - Durant toute une décennie, activisme du groupe séparatiste Frente de Liberaçao da Madeira pour l'indépendance de l'archipel.
bullet1976 - Madère devient une province autonome du Portugal. Le président du gouvernement est Alberto Joao Jardim. 5 élus du gouvernement siègent au Parlement portugais.
bullet1999 - L'aéroport de Madère devient un aéroport international. Des vols réguliers desservent toute l'Europe.

Climat :

Madère jouit d'un climat exceptionnellement doux et constant, grâce aux courants atlantiques qui l'environnent. 

Le thermomètre oscille toute l'année autour de 20°C, avec un minimum de 13°C à 19°C en janvier-février et des pics à 25°C en juillet-août. La côte sud est protégée des vents et plus ensoleillée, le nord davantage pluvieux, surtout entre avril et octobre. La température de l'eau varie entre 17 °C en février et 22°C en septembre.

Incontestablement, partir à Madère en février-mars donne un avant goût du printemps. Avril et mai sont particulièrement appréciables pour les fleurs qui embellissent les jardins.

 

Voir aussi le site MADEIRA, créé par un habitant de l'île, en français, et très complet dans la description de son pays.